Humeur

chaotique

RAS en Algérie sur TF1

Lundi 31 Janvier 2011 à 23:58 - Triste monde tragique

Les tunisiens ont beau avoir été libérés, les journaux télévisés font un black out presque total sur ce qui se passe en Algérie. Comme quoi, c'est plus facile d'aider les révolutionnaires qui auront du pétrole que ceux qui n'y auront jamais accès.

Düsseldorf, jour 3

Lundi 24 Janvier 2011 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

Le pragmatisme allemand m’étonnera toujours. A moins que ce ne soit l'absence de goût des jardiniers-paysagistes locaux. Quoiqu'il en soit, ces palmiers de carrefours ne me font par rêver :

palmiers à un carrefour à Dusseldorf

En attendant le départ pour l'aéroport, nous avons testé le Ludwig's bier & brot, un salon de thé gay, très propre mais forcément vide à l'heure où on est passé.

Avant de partir pour l'aéroport, j'ai pris cette photo d'un casino local :

casino europlay à Dusseldorf

Cela me fait rire comme une bécasse, me dit poussinet. Heureusement, il semblerait que les allemands aient meilleur goût pour l'art moderne, comme en témoigne cette autre statue à l'aéroport :

statue King-Kong à Dusseldorf

Le retour en avion s'est bien passé, les allemands, eux, ont assez de liquide de refroidissement pour leur avions.

aile de l'avion Dusseldorf/Paris

Düsseldorf, jour 2

Dimanche 23 Janvier 2011 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

Après un petit déjeuner frugal dans une boulangerie, je n'ai pas résisté à la tentation de prendre en photo la statue du "photographe" en face la gare centrale.

Le photographe de Dusseldorf

Nous sommes ensuite parti avec conviction voir les monuments un peu excentrés de la ville. Mais la brume toujours présente empêchait de les prendre en entier.

Monument sous la brume à Dusseldorf

Après un bon repas dans une brasserie, nous avons pu constater que bien nous soyons à l'Ouest, certains bâtiments ne seraient pas reniés par les architectes de l'ex-Allemagne de l'est.

Batiment que l'est ne renierait pas à Dusseldorf
(Lire la suite)

Düsseldorf, jour 1

Samedi 22 Janvier 2011 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

Pour varier nos destinations germaniques, nous avons choisi cette fois-ci Düsseldorf. Nous avons eu de la chance que nos avions décollent presque à l'heure, malgré le manque de liquide de déneigement. Poussinet a eu un peu peur de ne pas avoir de place, nous sommes arrivés un peu tard à l'aéroport. Nous aurions dû enregistrer nos place en avance. Nous sommes tout de même arrivés dans les temps.

Nous avons pu faire nos travaux de touristes et avons pris consciencieusement des photos souvenirs :

Vieille maison à Dusseldorf

Il y tout de même parfois des tags en Allemagne, même s'il restent moins nombreux qu'en France.

Des tags dans le vieux quartier de Dusseldorf

Le temps légèrement humide, ne nous a pas donné envie de rester longtemps au bord du Rhin. On a tout de même pu voir passer quelques méga-péniches.

Le Rhin à Dusseldorf

Puis, nous avons repris le chemin de la vieille ville avant de nous reposer à l'Hôtel pour le soir.

Karlplatz à Dusseldorf
(Lire la suite)

L'or des Incas

Dimanche 16 Janvier 2011 à 23:58 - Divertissement

J'ai accompagné poussinet voir l'exposition à la pinacothèque sur L'or des incas.

L'or des incas

Nous étions déjà passé la veille et avions été refroidi par la queue qu'il fallait faire pour entrer. Nous avons donc décider de venir à l'ouverture. Mais nous sommes arrivés trop tard, cinq minutes après l'ouverture. Nous avons dû faire la queue pendant environ une heure. Le problème principal venant du fait qu'il y a une deuxième queue "coupe-file" pour ceux qui achètent leur billet sur Internet ou à la fnac. Ce billet est 1.5€ plus cher et s'achète deux jours à l'avance. Et bien sûr, la queue coupe file est prioritaire sur l'autre. Le problème principal vient du fait qu'il y a du monde aussi dans l'autre queue. Beaucoup de personnes faisant la queue de notre côté sont partis dépités en maugréant contre "l'organisation à la française" de ce système de double-queue.

J'ai failli faire de même devant un telle absurdité. Mais nous avons eu la chance de passer juste avant le prochain horaire de billets coupe-file.

Une fois rentré, nous avons une fois de plus rencontré le problème des expositions qui marchent : il y a trop de monde. Il vaut mieux être grand. Pour voir quelque chose, il faut se contorsionner devant les vitrines pour voir entre les têtes.

Les objets choisis étaient beaux quand même. Par contre, les descriptions à la con des objets sur le coté des vitrines ne servent pas à grand chose. A part pour savoir la période de celui-ci. Car c'est assez facile de constater que oui, c'est un vase anthropomorphe. Au contraire, je n'ai aucune idée de ce que peut être un objet au nom si exotique que je ne m'en rappelle pas.

Bref, il aurait fallu que je loue un audio-guide (2€ ).

Le dernier des templiers

Samedi 15 Janvier 2011 à 00:00 - Divertissement

Pour faire plaisir à poussinet, je l'ai accompagné pour voir Le dernier des templiers.

Le dernier des templiers

J'ai été un peu surpris dès le début, car je n'avais pas lu le résumé du film. Je m'attendais à un film médiéval. Dès les premières minutes, on comprend qu'il s'agit en fait de science fiction (médiévale).

Au début, de nombreuses batailles ayant eu lieu lors des croisades présentent les personnages principaux. Il n'y a pas trop de sang, mais beaucoup de morts. Vers la fin des zombies morts de la peste bubonique de réveillent. Bref, ce film n'est pas pour les enfants. D'ailleurs je me demande comment le film a pu sortir, puisque la commission de classification des films ne connaît pas son numéro de Visa

Cela m'a amusé. J'ai même sursauté une ou deux fois. Tout y est : de beaux paysages, de grandes batailles, des costumes d'époques, des effets spéciaux, une histoire qui se retourne. Mais, (il y a toujours un mais) les paysages sont brumeux, les grandes batailles faites par ordinateurs sont trop éloignées et quand elles sont proches elles manquent de leur ingrédient principal habituel : des tonnes d'hémoglobine. Comment expliquer tous ces morts sur champs de la dernière bataille sans flaques de sang au sol ? C'était pour baisser l'âge d'avertissement ? Les effets spéciaux restent corrects (surtout ceux des loups). Le scénario se déroule avec ses gros sabots. On devine un peu trop facilement et bien avant les personnages la suite de l'histoire.

J'ai mis mon cerveau de côté et j'ai quand même passé un bon moment.