Humeur

chaotique

carte Iedge

Jeudi 30 Décembre 2010 à 23:58 - Inutile essentiel

Le père noël m'a ramené chez mes parents une carte "IEdge" pour Nintendo DS.

Carte IEdge

Je l'ai bien sûr demandé pour pouvoir programmer des jeux moi-même sur la console, et non pour pouvoir profiter de toutes ces copies pirates gratuites de jeux DS.

Le site chinois qui vend la carte IEdge se présente d'ailleurs comme un site convenable qui prône une approche "100% LEGALE".

Effectivement, comme ils disent, ils ne distribuent pas de logiciels pirates. Mais il faut néanmoins télécharger un logiciel piraté pour faire fonctionner la carte.

La seule indication donnée dans le README.txt du logiciel d'installation est qu'il s'appelle "0583 - Shikakui Atama wo Maruku Suru DS Joushiki Nanmon no Shou (J).nds".

J'ai bien mis 3 heures de googlisation forcenée pour le trouver sous la forme d'un fichier zip, et non d'un fichier rar (=arnaque et compagnie).

Toi qui vient ici depuis google voici le site où je l'ai trouvé :

http://kotona.info/

Il suffit de chercher "0583" dans la case devant le bouton "go" (en haut). Puis, de cliquer, là où ce n'est pas marqué, mais où on devine qu'il faut cliquer quand même (c'est clair non ?).

J'ai aussi fini par trouver après de plus longues recherches le site racine actif des programmeurs "homebrew" de la nintendo DS. Je sens que je vais m'amuser.

Le Monde de Narnia : L'Odyssée du Passeur d'aurore

Samedi 25 Décembre 2010 à 23:58 - Divertissement

Poussinet m'a emmené voir Le Monde de Narnia : L'Odyssée du Passeur d'aurore.

Narnia 3

J'ai été un peu étonné que le cinéma soit ouvert le matin de Noël. Il y avait même du monde pour un matin de jour férié.

J'avais craint l'ennui. Mais finalement, les rebondissements s'enchaînent rapidement. Et on reste captivé par la beauté des images.

Diu Diu de Nie Jun

Vendredi 17 Décembre 2010 à 23:58 - Livres de metro

J'ai lu dans le métro Diu Diu de Nie Jun, une BD chinoise du même auteur que My street.

J'avais bien aimé la série précédente My street. Celle-ci est plus joyeuse et coloré, mais on peine à rentrer dans l'histoire. Peut-être à cause des noms improbables des personnages : "L'esprit-de-rancune-boute-en-train" ou "Fleur-d'azur-magique". Pourtant les dessins sont jolis. Mais l'histoire est est aussi improbable, elle manque de règles et donc d'intérêt. Mais si on continue jusqu'au bout, certains passages poétiques contre-balancent le tout.

Bref, la série reste à perfectionner.

On apprend tout de même des choses sur la culture chinoise (malgré la traduction pourrie de la blague), comme l'insulte (fréquente) "âne chauve" :

Va donc, eh, âne chauve

4chan vs Mastercard

Mardi 14 Décembre 2010 à 23:58 - Trucs de geeks

L'article du financial times que j'ai lu jeudi dernier m'a beaucoup étonné. Je ne pensais pas qu'un groupe de personnes de regroupant sur des forums et mettant en commun les ressources de leur PC pouvait réellement faire tomber le site de paiement de mastercard et de paypal.

4 anonymous

J'ai vu les anonymous recruter une partie de leurs forces sur le forum de partage d'images 4chan dont j'avais parlé récemment. Je dois dire que j'ai été tenté de me joindre à eux. Mais je ne suis pas anonyme, et en tant qu'informaticien, je suis toujours d'une nature trop méfiante (limite paranoïaque).

L'Internet a de nouveau franchi un cap dans son évolution. Un groupe de personnes partageant un point de vue commun peut se regrouper via Internet pour mener des actions ayant une influence réelle. Internet devient donc une force politique. Ce regroupement de personnes ayant un intérêt commun et décidant d'action commune et efficace s'appelle en anglais "the hive mind". Ce qui est une référence aux Borgs de Star Trek et explique assez bien le phénomène.

"We are the Borg. You will be assimilated. Your biological and technological distinctiveness will be added to our own. Resistance is futile."

Nuremberg (ter) jour 4

Dimanche 12 Décembre 2010 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

Nous avons profité de notre dernière journée pour visiter le tribunal de Nuremberg. Depuis, le temps, cela manquait à notre tableau de chasse du bon touriste.

Nuremberg, le tribunal

On peut donc y voir la salle du tribunal où s'est déroulé le procès des nazis. Elle semble toujours plus petite qu'on ne se l'imagine.

Nuremberg, la salle du tribunal

Il y a une exposition vraiment complète sur le thème dans la suite de la visite avec des images et des documents d'archives. La fin de l'exposition déprime un peu quand on y voit la liste de tous les conflits ayant fait plus de 1000 morts ou "disparus" depuis 1945. Les années 2000 y sont bien représentées...

En rentrant chercher nos valises à l'hôtel, nous avons vu un magasin de tapeten. Le pluriel de tapete donc.

Nuremberg, tapeten

Nous sommes arrivés tôt à l'aéroport. Notre avion était tard. Nous avons eu le temps de faire nos réserves de vin chaud et de chocolats. Il a commencé à neiger au moment de notre embarquement. Nous sommes partis et arrivés à l'heure. En rentrant notre RER était "perturbé". Nous avons eu de la chance de ne pas trop l'attendre, au moins il faisait moins froid ici que là-bas.

Nuremberg (ter) jour 3

Samedi 11 Décembre 2010 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

Ce jour-ci nous sommes partis tôt pour aller en train à Schwabach.

C'est ici que j'ai compris l'utilité des barrières qui sont posées en bas des toits. Quand la neige sur les toits fond, elle tombe parfois en avalanche, et il vaut mieux ne pas être sur le trottoir à ce moment-là. D'où l'utilité des barrières en bas des toits pour retenir un peu la neige dans ce cas.

Schwabach, barrière à niege

D'après poussinet cette ville était réputée en son temps pour son gisement d'or et ses artisans. Il reste des monuments à cette gloire passée :

Schwabach, pépite

Nous avons aussi pu voir sur le chemin de la gare un monument au morts, ou monument au vaincus, très homo-érotique :

Schwabach, monument au vaincus

Nous sommes rentrés en train à Nuremberg. Puis nous avons terminé nos achats dans les grands magasins. Le soir nous avons testé le restaurant/brasserie du coin, qui malgré sa petite façade est étonnamment spacieux en sous-sol et avec des peintures médiévales qui ont plu à poussinet.

Nous avons testé les brochettes d'ananas au chocolat sur le marché de Noël. Nous avons ramené une tasse à vin chaud. Il se boit bien par le froid qu'il fait.

Nous avons terminé la soirée au Bert's. Nous y avons rencontré un dénommé "". Nous nous sommes échangés quelques verres. Nous aurions bien voulu faire plus ample connaissance avec lui, mais il buvait beaucoup trop, pour que cela mène à quelque chose.

Nuremberg (ter) jour 2

Vendredi 10 Décembre 2010 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

Nous avons été très surpris en nous réveillant de voir autant de neige. Évidemment, nous ne l'avons pas entendu tomber... D'après la télévision locale, il est tombé 25 cm de neige.

25 cm de neige à Nuremberg

Là, où j'ai été surpris, c'est quand j'ai constaté que tous les trottoirs de la ville avaient déjà été déneigés dès le matin, bien que la neige soit tombée la nuit. L'organisation allemande m'épate (quand elle fonctionne). Les préposés à la voirie disposent visiblement de mini-déneigeuses à trottoir. C'est fascinant.

Une mini-déneigeuse à trottoir allemande

Nous avons pris le train pour visiter Roth, une ville avec petit château pas loin. Les billets de trains pour deux sont pas chers et couvrent aussi le prix du métro pour la journée. Les paysages enneigés le long des voies étaient magnifiques.

Pas loin de la gare de Roth

Nous avons pris des photos de la ville notamment du château qui fait mairie.

Roth, le château/mairie

Nous avons cassé la graine dans un restaurant typique local. Puis nous sommes revenu à la gare au milieu de paysages lunaires. La nuit tombe vite par ici.

Roth, sur le chemin de la gare

Une fois rentré à Nuremberg, nous avons fait les grand magasins locaux, histoire de nous réchauffer.

Puis, après une sieste, nous sommes allés, déterminés au Bert's. Le barman nous a reconnu et nous a même offert de verres. Nous avons été surpris de constater que les gens n'avaient plus le droit de fumer dans les bars. C'est une règle locale à la Bavière. Et comme, ils n'ont pas droit au fumoir, les bars sont moins remplis quand il fait froid (les pauvres doivent fumer dehors par -5°C). Nous nous sommes bien amusés.

Nuremberg (ter) jour 1

Jeudi 09 Décembre 2010 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

Nous sommes encore retournés à Nuremberg pour voir le marché de Noël.

Nous avons eu des problèmes avec notre avion. Je ne pensais pas que le terminal 2G de Roissy était aussi loin. Il faut compter un bonne demi-heure de bus supplémentaire pour y parvenir depuis la gare RER de Roissy. Heureusement, que nous avions pris beaucoup d'avance.

Au moment de l'enregistrement, poussinet a un peu stressé car il était en sur-réservation sur la première classe. L'avion qui précédait le notre avait été annulé à cause du mauvais temps. Comme il fallait dégivrer les avions avant chaque décollage, en raison de la neige, notre avion est parti avec 3 heures de retard (seulement !). Mais pour compenser, nous étions en classe premium ! Nous avons fait nos bourgeoises et pris du champagne avec le mini-repas donné par les hôtesses (qui était d'ailleurs très bon). J'ai été surpris de lire dans les journaux offerts dans l'avion que l'attaque de "déni de service" contre les serveurs de Mastercard avait fonctionné.

A l'arrivée, il faisait froid. J'ai bien fait de prendre les devants et de me couvrir avec des vêtements chauds. Nous sommes arrivés juste à temps pour prendre notre réservation à l'hôtel.

Nous avons fait un petit tour au marché de Noël. Puis, à la nuit tombée, nous sommes passés devant le Bert's qui est fermé le jeudi. Dépité nous avons été au Savoy qui n'est pas loin, où j'ai pu mettre à jour mon plan gay de la ville. Il y a peu de changement par rapport à l'année dernière : un bar en moins, un autre en plus. J'ai même pu trouver un plan de Düsseldorf pour un prochain voyage là-bas. Nous sommes restés sages en prévision du week-end.

Mon beau sapin (+7)

Jeudi 09 Décembre 2010 à 12:00 - Inutile essentiel

Mon sapin de cette année est en plastique. Sauvons les forêts (et les portes-monnaies) !

sapin Noël 2010

Il me reste encore des cadeaux à acheter. Je ne sais pas quoi prendre pour mes parents. Poussinet a voulu un casquette comme celle de mon grand-père.

4chan

Mardi 07 Décembre 2010 à 22:40 - Trucs de geeks

Avant j'allais chercher mes images aléatoires sur ircimages.com (bien lire les avertissements en rouge, ils ne plaisantent pas). Depuis, j'ai découvert 4chan.org.

4chan bomb

Cela faisait un moment déjà que j'en avais entendu parlé. C'est un site de partage d'images anonyme. Comme google, il vit plus ou moins de ses liens publicitaires. Ce site est légèrement modéré. Évidemment, Internet étant ce qu'il est, les modérateurs sont vite débordés. Ce qui mène à tous les excès.

4chan no rapping

Ce site a donc la réputation d'être un forum pour les racistes et les pédophiles. Et elle est méritée.

4chan no rapping

Il est néanmoins organisé par thème ou "board". Chaque thème étant 18+ ou pas. Forcément dès qu'un thème est 18+ tout dérape rapidement. Chaque thème est séparé en thread comme dans un forum. Les threads ont une durée de vie allant de quelques jours à quelques heures en fonction de la popularité du thème. Car chaque thème a droit à un nombre limité de threads et chaque thread à un nombre limité d'images.

Je suis devenu accro au board /y/ qui rassemble les dessins yaoï dont de nombreuses productions personnelles des usagers du site. Je suis fasciné par le board /b/, le thème "random" ou aléatoire qui regroupe vraiment n'importe quoi. Il s'exprime sur ce site tant d'imbécilité et de non-sens que c'est impressionnant. Il y a énormément de pornographie, mélangé à du gore très gore et aussi du racisme bête très bête, sans oublier parfois des choses interdites, même en France.

La semaine dernière, /b/ fantasmait sur les yaourts japonais géants au caramel PUDIPUDIPUDIPUDIPUDIPUDIPUDIPUDI (on peut parler d'un board comme d'une personne schizophrène voulant à la fois une chose et son contraire). L'administrateur du site (Moot) est un sacré blagueur.

Julian Assange fondateur de Wikileaks

Aujourd'hui, /b/ souhaite venger l'arrestation et le maintien en prison de Julian Assange le fondateur de Wikileaks. Mais comme /b/ est schizophrène, il y a à la fois des gens qui veulent faire tomber wikileaks et d'autres qui veulent le venger. Ce qui donne des indications et des contre-indications mélangées qu'il est difficile de démêler. Je soupçonne néanmoins de bon communicants gouvernementaux et nerds d'avoir infiltré /b/. Ce qui prouve, une fois de plus, l'évolution inéluctable des informaticiens vers la classe dirigeante.

Cantona

Dimanche 05 Décembre 2010 à 23:30 - Faisons avancer le schmilblick

Eric Cantona, le plus philosophe des footballers, propose de faire s'écrouler le système en retirant massivement son argent des banques. Un groupe facebook propose de le faire le 7 décembre.

Dans une vidéo postée par Presse Océan, il déclare : « Manifester ? Ce n’est plus la peine, ils retournent la manifestation contre toi. Pour parler de la révolution, on ne va pas prendre les armes, on ne va pas aller tuer des gens. Il y a une chose très simple à faire. Le système est bâti sur le pouvoir des banques. Donc il peut être détruit par les banques. S'il y a vingt millions de gens qui retirent leur argent, le système s'écroule. »

Cantona, le Che

Cela m'aurait tenté si cela avait pu marcher. Il se trouve malheureusement que les gens qui veulent faire s'écrouler le système sont ceux qui n'ont pas d'argent... Il y aura donc peu d'effets. Je doute que même avec le nombre de personne impliquées, le montant d'argent retiré soit suffisant pour ennuyer les banques.

Par le passé, cette méthode a déjà été utilisé avec succès, lors de la chute du système de Law.

En gros, l'Écossais John Law avait tenté de 1716 à 1720 d'introduire le papier monnaie en France. Il avait même finit par obtenir du roi le monopole d'émission par sa banque de la monnaie en France. Bien sûr, au bout d'un moment, il a émis plus de billets qu'il ne possédait d'or. Or la valeur des billets était garantie par le fait que l'on pouvait à tout moment changer ceux-ci contre de l'or. Sentant le vent mauvais venir, et étant bien informés, les "grands" nobles et riches ont échangé leurs billets contre de l'or au siège de la banque, à peu près tous en même temps. Ce qui a entrainé une crise de confiance sur la valeur de la monnaie et la chute de la banque de Law.

Bon, dans le cas présent, il s'agit d'échanger une valeur virtuelle d'un compte bancaire contre de la monnaie. Ce n'est pas tout à fait pareil que ce qui a mené à la chute du système de Law, mais c'est un peu le même principe. Car l'argent des comptes courants est placé par les banques qui gardent pour elles les profits engendrés. L'argent des livrets A est, quand à lui, placé par la caisse des dépôts. La différence entre les gains obtenus par ce placement et ceux qui sont versés au possesseur sert à faire de prêts pour l'intérêt général : logement social, transports, plan "Hôpital 2012". L'argent des livrets de développement durables (LDD) va à 9% à la caisse des dépôts, le reste est géré par les banques qui promettent d'utiliser cet argent pour des prêts au PME françaises.

Bref, pour énerver l'état, il faut déplacer l'argent du livret A vers le compte bancaire. Pour énerver les banques, il faut déplacer celui des LDD vers le livret A. Pour énerver les deux, il faut retirer son argent de ses livrets et ses comptes bancaires.