Humeur

chaotique

Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1

Dimanche 28 Novembre 2010 à 23:58 - Divertissement

J'ai été voir ce matin avec poussinet Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1.

Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1

Nous avons trouvé le film un peu long (2h25). L'ambiance est bien rendu. Harry commence à avoir du poil au menton. Mais comme ce n'est que la moitié d'un livre, on reste sur sa fin, en attente de le partie 2.

Wild Animals

Jeudi 25 Novembre 2010 à 23:58 - Livres de metro

Dans la série des bandes dessinées chinoises à 1 € j'ai testé "Wild Animals", qui est l'adaptation d'un film adapté d'un livre nommé "Des jours éblouissants".

Le résumé au dos m'avait fait un peu peur : "La révolution culturelle chinoise (1966-1976) est une période majeure dans l'histoire de la chine moderne. Mais au delà des clichés véhiculé par les médias, quelle était vraiment la vie des jeunes à ce moment-là ?". C'était à juste titre. Cette bande dessinée est truffée de passages de propagande chinoise faisant référence à des évènements que d'ailleurs seuls les chinois connaissent.

Wild animals, propagandeWild animals, propagande

Mais ce qui m'a le plus choqué, c'est le thème de l'histoire. Le narrateur est un adolescent violent, qui finit par tuer à coup de brique un de ses congénères d'une bande rivale dans une bagarre de rue. Il n'en éprouve aucun remord et se vante même de ses exploits. A la fin, il viole un fille soit-disant "facile". Il finit par éprouver un peu de remords des années plus tard en la rencontrant par hasard dans une gare. Remords qu'il nie ensuite en reconstruisant une histoire plus "acceptable".

C'est édifiant. Cela lève un voile sur le fonctionnement de la société chinoise qui avantage d'abord les plus violents. Et force les gens normaux à la mythomanie en cas de dissidence.

(Lire la suite)

Potiche

Dimanche 21 Novembre 2010 à 23:58 - Divertissement

J'ai accompagné poussinet voir Potiche le film de François Ozon avec Catherine Deneuve et Fabrice Luchini.

Potiche, le film

Ce film est tiré d'une pièce de théâtre de boulevard de 1980. Les décors et costumes d'époque ont été repris. Fabrice Luchini est méconnaissable et formidable en vieux PDG réac de l'époque.

Cette pièce récapitule bien les affres de l'époque pré-2001, son insouciance (révélée après coup) et ses contraintes. De quoi avoir un vrai moment de nostalgie pour ceux qui ont connu ces années-là.

Potiche, les acteurs

A noter, un trait d'humour sur le fils que l'on devine pédé et qui vit avec son potentiel demi-frère caché alors qu'on croyait qu'il frayait avec sa demi-sœur cachée.

France 1500, entre Moyen Âge et Renaissance

Dimanche 14 Novembre 2010 à 23:58 - Divertissement

Pour faire plaisir à poussinet, je l'ai accompagné au grand palais pour voir l'exposition "France 1500, entre Moyen Âge et Renaissance".

Expo grand palais

Nous sommes venus à l'ouverture un dimanche vers 10h et il y avait déjà du monde. Sans doute à cause de l'exposition à coté sur Monet qui est déjà complète plus d'un mois à l'avance.

J'ai néanmoins profité de notre arrivée matinale pour aller voir directement le fond de la salle et la salle du dessus, qui n'étaient pas encore envahis par la foule. Poussinet a voulu tout faire dans l'ordre et a suivi la foule.

Il y a de jolies peintures et sculptures, ainsi que quelques meubles et des livres illustrés anciens. Le passage du moyen âge à la renaissance est bien présenté, avec notamment à la fin un tableau de Léonard e Vinci : la Belle Ferronnière.

Check Point

Samedi 06 Novembre 2010 à 23:58 - Perso

Aujourd'hui, j'ai testé le checkpoint, le centre de dépistage gratuit et rapide du marais.

C'est en fait un centre "expérimental de recherche médicale". Ce qui est expérimenté, c'est en fait l'efficacité et l'utilité des tests rapides du SIDA. C'est comme un test de grossesse qui répond oui ou non en une demi-heure. Il suffit de mettre quelques gouttes de sang sur une plaquette et d'attendre une demi-heure pour avoir le résultat.

C'est pour cette raison que ce centre n'est pas anonyme. Il faut donner son nom et son adresse au médecin, qui promet ensuite grâce au secret médical de n'en parler à personne.

C'est aussi un centre communautaire car exclusivement réservé au gays masculins. Cela permet au médecin et à l'infirmier de donner des conseils spécifiques à la sexualité gay masculine.

Une mignonne petite racaille est rentrée juste avant moi. Je n'aurais jamais deviné sa sexualité en le voyant. Mon gaydar est mis à rude épreuve en ce moment. J'ai été accueilli par supertapette qui m'a expliqué le fonctionnement du centre. C'est rassurant de savoir tout de suite qu'on aura des conseils personnalisés.

Dans la salle d'attente, il y avait ma jolie racaille et un jeune accompagné d'une copine pour le soutenir moralement. J'ai lu avec attention les pages du document à signer qui explique que l'on veut bien participer à la "recherche médicale". Ensuite une bourgeoise est rentrée et à suivi le même chemin que nous.

J'ai vu le médecin rapidement. Il m'a expliqué à nouveau le fonctionnement du centre. Il était cool, et probablement gay (je ne sais plus si mon gaydar fonctionne). Il m'a donné des conseils très spécifiques sur les aventures récentes qui m'ont amené ici.

Ensuite un mignon infirmier m'a prélevé quelques gouttes de sang sur le doigt au moyen de minuscules instruments en plastique stériles. Il m'a donné des conseils de prévention encore plus spécifiques. C'est visiblement un militant qui croit en son travail. Bref, certainement un saint de la cause gay.

Pendant le demi-heure d'attente, j'ai rempli un questionnaire classique sur mes habitudes sexuelles à l'aide d'un ultra-portable prêté pour l'occasion. Pendant ce temps. Un adepte du cuir et un jeune débutant comme je l'ai été sont entrés dans la salle d'attente. Pendant que je finissais le questionnaire, la joli racaille s'est discrètement pris la tête entre ses mains. Les dernières minutes d'attente sont les plus angoissantes. Quand il est parti voir le médecin, je lui ai souhaité intérieurement bonne chance.

Puis mon tour est venu d'angoisser pendant les dernières minutes. Ma racaille est sorti, elle avait l'air heureuse.

Le médecin est enfin venu me chercher. Il m'a donné la feuille de résultat dans son bureau. Je lui ai demandé quand je devais repasser. Ben oui, je suis hors de la fenêtre de test. Il me faut attendre 3 mois après la prise de risque pour être sûr. J'ai néanmoins pu annuler les risques sur les fellations "problématiques" de ces 3 dernières années. Bref, je dois repasser en Janvier. Cela tombe bien, le centre n'a des crédits que jusqu'à fin 2011. Espérons que Roseline survivra au prochain remaniement ministériel.