Humeur

chaotique

Collègue grippé (bis)

Mardi 29 Septembre 2009 à 23:00 - Ma trepidante vie de bureau

Tiens, un de mes collègues est encore grippé. Il est parti plus tôt que prévu car il avait de la fièvre. Cela a à nouveau alimenté nos psychoses respectives.

Poussinet m'a dit que le temps d'incubation est de six jours. Cela pourrait correspondre au départ pour maladie (avec connexion sécurisé à distance) de trois de mes collègues la semaine dernière. Seuls un d'entre eux avait eu de la fièvre mais à moins de 38°. Cela ne semble donc pas cohérent.

Je me sens fiévreux. Je devrais peut être commencer à chercher un logo "J'ai la grippe A".

J'ai la grippe

Anniversaires

Samedi 26 Septembre 2009 à 23:58 - Affaires de famille

Poussinet a donc été invité par ma sœur pour l'anniversaire de ma nièce. Il était très stressé cette nuit, par son boulot, et aussi cette rencontre. Il n'arrêtait pas de se retourner dans le lit.

J'étais aussi un peu anxieux, j'ai failli oublier de prendre les cadeaux pour ma nièce en partant. Nous aurions eu l'air bien en arrivant les mains vides... J'avais pourtant bien préparé poussinet aux questions que mon beau-frère et ma sœur allaient lui poser, aux sujets tabous qu'il ne devait pas aborder, et ce qu'il devait éviter de révéler tout de suite sur lui-même.

La présentation réciproque s'est bien passé. Ma sœur a fait visiter l'appartement à poussinet. Il est tombé en extase devant les quelques vieux objets de décoration qu'il voyait. Les enfants ont été tout à fait indifférents, sans faire les remarques différenciatrices que je craignais un peu. Bref, ils n'ont pas eu de mal à nous traiter aussi normalement que j'aurais pu l'espérer.

Le repas s'est bien déroulé. Ma sœur et mon beau-frère ont surtout posé des questions sur le métier de poussinet. Certaines questions prévisibles sur le goût de poussinet pour les vieilleries ont bien été abordées. Il y a répondu correctement.

Ensuite, nous sommes passés aux déballage réciproque des cadeaux, c'est pratique les anniversaires combinés. Ma nièce était contente de ses cadeaux et j'ai bien reçu le jeu wii que j'attendais.

Nous sommes ensuite partis. Poussinet était content de la rencontre et trouvait mon beau-frère très mignon. Je lui ai interdit de regarder son derrière. Il a trouvé par contre ma sœur un peu trop dévisageante. J'ai tenté de le rassurer en lui disant que j'avais fait pareil lors de ma première rencontre avec mon beau-frère...

Anniversaire

Jeudi 24 Septembre 2009 à 22:27 - Perso

Tiens, c'est encore mon anniversaire. Mes collègues qui sont des petits jeunôts me disent que je suis vieux. Forcément quand je leur dit que je suis de l'époque du bac C et que j'ai fait mon service militaire, cela les trouble.

Il est vrai que j'ai revu mon reflet sur les vitres de la ligne 14, qui sont de véritables miroirs vieillissant qui accentuent les défauts du visage. J'ai bien vu ces rides sur le coté de mes yeux qui commencent à se former. Il faut vite que je me remette un peu d'anti-cerne.

J'ai appelé mes parents pour leur dire que leur carte était bien arrivée, ils vont bien. Ma sœur et ses nombreux enfants m'ont appelé aussi pour me souhaiter mon anniversaire.

La carte d'anniversaire

Mercredi 23 Septembre 2009 à 23:58 - Affaires de famille

J'ai reçu une carte postale de mes parents pour mon anniversaire. Elle est en avance d'un jour. Cette carte postale était dans une enveloppe manuscrite. J'y ai reconnu l'écriture de ma mère. Elle a afit deux ratures et sont écriture était maladroite. Je suppose que ce n'est pas encore à cause de l'âge... Je pensais qu'elle aurait plus facilement surmonté la révélation que je leur ai faite il y a presque un an. Je crois qu'elle fait une dépression. La haine millénaire est plus difficile à vaincre chez soi.

Ma sœur m'a appelé elle invite poussinet pour l'anniversaire combiné d'un de ses enfants et de moi-même, que nous fêtons tous les ans ensemble. J'espère qu'il sera assez en forme pour venir.

Aix-la-Chapelle jour 2

Lundi 21 Septembre 2009 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

J'ai un souvenir assez confus de la matinée, la tête me tournait. Nous n'aurions pas dû faire tant de mélanges la veille. Nous avions un petit-déjeuner compris avec notre nuit d'hôtel. Mais je me souviens de pas avoir eu beaucoup d'appétit.

Aix-la-Chapelle

Nous avons ensuite visité l'hôtel de ville avec la salle du couronnement de Charlemagne.

Aix-la-Chapelle, Charlemagne empereur

Puis nous sommes partis voir les portes de la ville. Cela nous a permis de découvrir le quartier des restaurants étudiants. Nous y avons cassé la croute. Je n'ai pris qu'une salade.

Aix-la-Chapelle

Nous avons tenté de trouver un Karstadt. Mais soit il n'y en a jamais eu dans la ville, soit la faillite de l'enseigne a été très rapide. Nous avons été faire nos courses dans un concurrent très ressemblant.

Aix-la-Chapelle

Puis, nous sommes retournés à la gare avec énormément d'avance, sans soute pour ne pas rater notre train... Pour patienter nous avons pris un thé dans un restaurant en face la gare. J'ai pu y admirer le passage de beaux et jeunes allemands blonds et musclés.

Aix-la-Chapelle jour 1

Dimanche 20 Septembre 2009 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

Pour occuper notre week-end gâché et faire un pied de nez à la malchance, nous avons décidé de passer celui-ci à Aix-La-Chapelle, qui comme son nom ne l'indique pas est une ville allemande.

Deux allers-retours en train et une réservation d'hôtel nous auront suffit pour organiser le voyage à un coût relativement réduit. Le trajet en Thalys depuis Paris est plutôt rapide (3 heures) et passe par liège. Ce qui m'a donné une occasion de me moquer de leur logo. Cela me rassure de savoir que je ne suis pas le seul y voir un signe obscène (1, 2, 3)

Logo de la ville de Liège

La gare d'Aachen (Aix-La-Chapelle en allemand) est relativement petite, mais a un nombre impressionnant de quais. Notre hôtel était situé juste devant. Par chance, les monuments historiques à visiter étaient concentrés près de la gare.

Aix-la-Chapelle, la gare

Je suis d'ailleurs toujours aussi fan des motifs décoratifs architecturaux allemands. Ah, ces beaux hommes virils et musclés...

Aix-la-Chapelle, porcheAix-la-Chapelle, fenêtresAix-la-Chapelle, fontaine

Enfin, sauf la fontaine.

C'était les élections législatives en Allemagne. Les affiches politiques fleurissaient partout dans la ville.

Aix-la-Chapelle, affiches électionsAix-la-Chapelle, Plus de cochon pour les simpsonsAix-la-Chapelle, parti pirate

Je pense que si j'avais été allemand, j'aurais voté pour le parti pirate dont le programme prône, a priori, un accès libre et égal pour tous à la culture, la connaissance et l'information (notamment par Internet).

Mais en fait, la ville d'Aix-la-Chapelle est surtout connue pour sa cathédrale qui abrite le tombeau de Charlemagne. Cela attire d'ailleurs pas mal de touristes comme nous.

Aix-la-Chapelle, touristes pour Charlemagne

Nous avons bien sûr testé une brasserie allemande pour le déjeuner et visité le musée du trésor et la cathédrale. Puis nous sommes retournés à l'hôtel pour notre sieste réglementaire. A la télé, passait le défilé de la fête de la bière de Hambourg pour nous narguer.

Aix-la-Chapelle, arbre tordu

Comme toujours, nous avons visité le quartier gay du coin, ou plutôt, l'unique bar gay de la ville : le "Quo Vadis" qui n'ouvre qu'à 21h. Poussinet râlait un peu en attendant l'ouverture. Il est situé au milieu du quartier commercial de la ville et, comme souvent en province, les rues commerçantes sont désertes le soir.

Le bar a néanmoins ouvert à l'heure. Le patron était très gentil et nous à même expliqué qu'il y avait eu d'autres bars gays avant, mais qu'ils avaient fini par fermer. Il n'y avait d'ailleurs pas beaucoup de clients. Mais c'est plutôt normal pour un dimanche soir.

En partant, le patron nous a invité à une soirée privée entre commerçants du coin. Le but du jeu était de vider les stocks de nourriture d'un restaurant avant un départ en vacances. Malheureusement, nous n'avions compris cela que plus tard. Nous avons néanmoins saisi l'occasion pour vider quelques fond de bouteilles de vin allemands. Ceux-ci étaient d'ailleurs plutôt bon. J'ai même pris le risque de gouter un vin australien : il sentait très bon mais avait un goût infect.

Nous sommes rentrés très tard.

Munich jour 1

Samedi 19 Septembre 2009 à 23:58 - Souvenirs de vacances un peu longs

Poussinet et moi avions acheté un séjour pour la fête de la bière de Munich, il y a plusieurs mois. Mais ce matin nous venons de découvrir ce qui arrive quand on arrive après la clôture des enregistrements une demi-heure avant le départ : eh bien on perd le billet. Bien sûr, en échangeant notre billet pour un autre avion à la dernière minute, cela se faisait un coût plus important que le prix du voyage.

De plus, le billet retour aussi est perdu. Cela semblait logique à l'hôtesse de vente. Mais je demeure persuadé que cette règle serait invalidé par devant la cour européenne de justice. Car c'est vraiment une arnaque rentable pour les compagnies aériennes. Bref, nous ne pouvions même pas choisir de prendre le train pour remplacer notre aller.

Nous sommes donc rentrés chez nous dépités, amers et plus misanthrope que jamais (car nous perdons aussi nos nuits d'hôtel forcément).

Inglorious basterd

Samedi 12 Septembre 2009 à 23:58 - Divertissement

J'ai été voir de bon matin avec poussinet Inglorious basterds, le film de Quentin Tarantino.

© Universal Pictures International France
Galerie complète sur AlloCiné

C'est un film violent et avec un scénario se souciant peu de règles usuelles de la réalité, comme tous les films de Quentin Tarantino. Néanmoins, même quand le scénario du film pèche par son irréalisme, le jeu des acteurs qui ne sont pas des jeunes premiers, rattrape le tout.

Le massacre final dans la salle de cinéma est une sorte d'holocauste inversé (à déconseiller aux âmes sensibles). L'événement majeur du film (mais malheureusement si peu improbable) m'a presque fait pleurer tellement il m'a surpris (c'est normal il est improbable). Comme disent certains journalistes, Tarantino est au sommet de son art.

"Désolé" pour Alan Turing

Vendredi 11 Septembre 2009 à 23:58 - Trucs de geeks

Le premier ministre anglais s'est dit désolé de la façon consternante dont Alan Turing le casseur de code de la seconde guerre mondiale a été traité en raison de son homosexualité. Il a même écrit à la reine pour lui demander d'en faire un "chevalier" à titre posthume.

Et ceci grâce à une pétition en ligne hébergé sur le site du premier ministre. Elle a recueilli plus de 31000 signatures de citoyens du Royaume Uni, alors que la pétition inverse n'en a recueilli que 5 ! Les anglais m'étonneront toujours.

Bien sûr, un membre de l'association LGBT Outrage! a dit que des excuses similaires devraient aussi être faites pour les 100 000 britaniques qui ont reçus le même traitement et que "sélectionner Alan Turing seulement parce qu'il était célèbre était incorrect. Mais en fait, je pense que c'est une bonne chose en raisonnant de façon inverse. Car maintenant que le gouvernement britannique s'est excusé pour Alan Turing, il aura plus de mal à ne pas s'excuser pour les autres.

WE jour 4

Lundi 07 Septembre 2009 à 23:58 - Affaires de famille

C'est le dernier jour. J'ai posé une RTT pour rester plus longtemps. Sur tout le tas de paroles échangés lors des repas et avec des visites des voisins, je comprends que ma mère a une "santé" variable. Et qu'elle va "mieux".

Après la préparation du repas du midi, ma mère fait une pause dans la salle à manger et regarde la télé, pendant que je lis le 'linux magazine" du mois. Le générique des "Z'amours" commence. Je me dis avec appréhension "Pourvu qu'il ne s'agisse pas d'une émission spéciale gays et lesbiennes". Par chance, ce n'est pas le cas, on est pas en période de gay pride.

Ma mère zappe le journal de France 3, c'est l'heure des titres. Soudain, la présentatrice prononce un mot clef fatidique : "Regis attaque en justice le "don du sang" car son sang est refusé vu qu'il est homosexuel". Enfer et damnation, ce que je craignais est arrivé. Ma mère pâlit un peu et soupire en gémissant. Puis change de chaîne sans un mot d'un air réprobateur et dépressif, pendant que je me plonge dans la lecture de mon magazine.

Je fuis dans ma chambre relire les aventures de "Yataca", le footballeur kangourou, qui ont bercé ma jeunesse :

Yataca scène de vestiaires Yataca scène de vestiaires Yataca scène de vestiaires Yataca scène de vestiaires Yataca scène de vestiaires Yataca scène de vestiaires

Nos invités arrivent enfin, nous pouvons commencer à manger.

Je rentre un peu perturbé à Paris.

WE jour 3

Dimanche 06 Septembre 2009 à 23:58 - Affaires de famille

Ma sœur est repartie dans la matinée avec ses enfants. Ils ont école demain. D'habitude quand elle est seule, elle part plutôt le soir. Mais je suppose que le voyage est moins stressant en dehors des heures de pointe.

Par chance, une cousine parisienne de ma mère était venue loger chez mes parents pour s'occuper de ses affaires locatives. Elle a donc accaparé l'esprit de ma mère pendant toute la journée. J'ai même pu m'échapper l'après-midi sous le prétexte d'aller voir cette fois-ci la braderie "professionnelle". Pour patienter un peu j'ai pris des photos depuis le jardin public de la ville.

grand sapin près de remparts

La mode à la braderie "pro" n'est plus ni aux foulards "Iron Maiden", ni au T-shirt "Johnny Halliday" : ce qui se vend le mieux, ce sont les foulards et les T-shirts "Michael Jackson". Les hableurs/vendeurs de produits "miracle" couteux me fascinent toujours autant. Ils sont aussi nombreux que tous les ans. J'ai craqué et me suis encore acheté un jeu DS en occasion.

Le repas du soir se passe bien, la cousine est une vrai pipelette.

WE jour 2

Samedi 05 Septembre 2009 à 23:58 - Affaires de famille

Nous nous sommes levés tôt pour faire de bonnes affaires sur la "braderie des enfants" annuelle (non, ce ne sont pas les enfants qui sont vendus!). J'ai trouvé quelques jeux vidéos d'occasion bon marché pour ma Nintendo DS.

Nous avons ensuite passé l'après midi à la fête foraine. Mon neveu et ma nièce étaient aux anges. J'ai accompagné mon neveu sur l'attraction des parapluies tournants. La seule attraction "qui bouge" que je réussisse à faire. Comme souvent, vu qu'il n'y avait pas encore beaucoup de clients, nous sommes restés longtemps perché là-haut. Mon neveu qui est encore jeune n'était pas trop rassuré, mais content. J'avais un peu le tourni en sortant. Ce qui m'a surtout fait peur, c'est l'absence de fixation pour bloquer la barre de sureté. D'un autre coté, nous n'avions pas vraiment l'intention de la lever pendant nos tours.

fête foraine parapluies tournants

Le soir nous avons emmenés les enfants voir le fameux défilé, avec majorettes, chars fleuris et musique bretonne inclus. C'était la première fois qu'ils le voyaient. Ma nièce était folle de joie de recevoir des confettis dans les cheveux.

WE jour 1

Vendredi 04 Septembre 2009 à 23:58 - Affaires de famille

C'est la fête annuelle dans la ville où je suis né. J'ai donc rejoint mes parents ce week-end. Pour une fois ma sœur m'a accompagné avec ses enfants les plus agés.

Manque de chance je me suis trompé en achetant mon billet de train sur voyage-sncf.fr. J'ai pris celui avec une correspondance d'une heure et demi à Laval. Comme je ne m'en suis rendu compte que ce matin, je n'ai pas pu changer mon billet de train.

J'ai donc profité de ce temps perdu pour retourner à l'unique bar gay de la ville que j'avais testé il y a longtemps. Ils sont encore visiblement toujours préoccupés par des problèmes de cohabitation avec certains passants mal élevés. Mais j'ai trouvé l'endroit très chaleureux. Le patron est aussi très mignon et tout à fait dans le style "agricole" du département. Cela m'a tout de même permis d'apprendre de nouvelles contre-pétries amusantes et gay : "Un dernier calcul et on s'en va !".

Une fois mon heure et demi passée, je suis retourné prendre le bus avec ma sœur et ses enfants : elle au moins ne s'était pas trompé. Une fois arrivé, comme la dernière fois, ma mère était déjà couchée. C'est sa façon d'exprimer sa somatisation.

Collègue grippé

Mercredi 02 Septembre 2009 à 23:58 - Ma trepidante vie de bureau

Un de mes collègues était malade en début de semaine. Il était grippé...

Il est finalement revenu rapidement. Évidemment, nous nous sommes demandé s'il avait eu la fameuse grippe A. Il nous a dit que des analyses était en cours. Mais le temps que les résultats lui parviennent, sa fièvre était déjà tombée.

Pour détendre l'atmosphère, j'ai découpé des chiffres dans des cartes de visites et les ai lancés à mes collègues et faisant atchoum.

pub vermicelle grippe A